carnet de

Estefanía Peñafiel Loaiza

[informations]
[partager]
[Plein écranQuitter plein écran]

mercredi 19 octobre 2016

comment clore ce qui n’a été qu’ouvertures
ce carnet culmine donc avec une virgule

 

 

capture d’écran et ils vont dans l’espace qu’embrasse ton regard / signaux de fumée 2016, vidéo HD couleur, 37’10 » © Estefania Peñafiel. Production : Jeu de Paume, Paris


 

ecran-2

capture d’écran et ils vont dans l’espace qu’embrasse ton regard / signaux de fumée 2016, vidéo HD couleur, 37’10 » © Estefania Peñafiel. Production : Jeu de Paume, Paris


 

projection-3

capture d’écran et ils vont dans l’espace qu’embrasse ton regard / ça nous regarde 2016, vidéo HD couleur, son, 38’57 » © Estefania Peñafiel. Production : Jeu de Paume, Paris

lundi 17 octobre 2016

jour-1a

jour-1b

jeudi 6 octobre 2016

 
© Estefanía Peñafiel Loaiza
 

© Estefanía Peñafiel Loaiza
 

© Estefanía Peñafiel Loaiza

mardi 4 octobre 2016

signaux de fumée

 


 
pagescra1
 
pagescra3
 

Extraits de témoignages des retenus au Centre de Rétention Administrative Paris 1, compilés dans le livre Feu au centre de rétention.
Des sans-papiers témoignent
, Paris, Éditions Libertalia, 2008.

vendredi 30 septembre 2016

un « air d’accueil »


 

© Estefanía Peñafiel Loaiza
 

© Estefanía Peñafiel Loaiza
 

panneau annonçant la construction d’une aire d’accueil destinée aux gens du voyage, entre le CRA Paris 1 et l’hippodrome de Vincennes

jeudi 29 septembre 2016

signes trouvés dans le parcours du périmètre entourant le CRA Paris 1, installé aux abords du bois de Vincennes
 

© Estefanía Peñafiel Loaiza
 

lumière…

mercredi 28 septembre 2016

aux lisières du bois…

 

© Estefanía Peñafiel Loaiza

mercredi 21 septembre 2016

L’étincelle (suite)

 



Radio Fréquence Paris Plurielle 106.3 fm – émission spéciale en direct, 23 juin 2008

jeudi 15 septembre 2016

 
15-sept

mercredi 14 septembre 2016

 

14-sept

la petite boîte contient 12 images sur plaques au bromure d’argent : des souvenirs de famille lors d’une visite à l’exposition coloniale de 1931 qui s’est tenue, en grand partie, dans le bois de Vincennes et dont on ne trouve aujourd’hui presque aucun vestige.