Arin Rungjang · Claudio Zulian · Damir Očko · Daphné Le Sergent · Estefanía Peñafiel Loaiza · Ismaïl Bahri · Natacha Nisic · Omer Fast

Ismaïl Bahri 2308



C — C’est peut-être cela qu’il faut, marcher à la lisière de la route…

I — J’ai une hésitation en ce qui concerne l’espace environnant. J’hésite entre le fait
de chercher à aller vers une grande abstraction du personnage qui se détacherait du lieu
de tournage ou au contraire, quelque chose de plus simple, où ce serait plutôt l’ombre
qui parcourrait l’espace et le révèlerait.

I — Le fait qu’il n’y ait qu’un personnage seul s’impose comme une évidence.
Qu’est-ce que tu en penses ?

Y — J’aime beaucoup cette idée. Il me semble que ça permet plus de choses.
Par rapport au sens, je disais que dans les autres plans on voit que c’est une
manifestation et c’est peut-être pour cela que ça ne fonctionne pas très bien.
Alors que si le personnage est seul on peut y penser mais ça peut aussi devenir
autre chose, avoir plus de mystère.

I — L’idée d’une ombre errante me plaît bien en tout cas.
Tu vois par exemple lorsqu’apparaissent différents types de sol, je ne trouve
pas ça dérangeant que le découpage ne soit pas toujours parfait. Au contraire,
je pense que dans la vidéo il faudrait que l’on puisse parfois avoir une image
ciselée et petit à petit la texture pourrait apparaître davantage. Sachant
qu’il serait bien de commencer par un découpage, un montage plus abstrait.

Y — Oui, il ne faut pas qu’il apparaisse tout de suite, il faut jouer avec
l’ombre et ses déformations…