Arin Rungjang · Claudio Zulian · Damir Očko · Daphné Le Sergent · Estefanía Peñafiel Loaiza · Ismaïl Bahri · Natacha Nisic · Omer Fast

DLS 23-03


Géopolitique de l’oubli, premier cahier



Le projet « Géopolitique de l’oubli » s’est tissé au travers de lectures et de notes sur des carnets que je suis heureuse de partager ici. Mais le premier lieu où le travail commence à réellement exister, c’est dans la parole et les échanges avec autrui. Le dialogue avec Agnès Violeau a été le fil ininterrompu qui a sous-tendu la conceptualisation et la formalisation du projet.

J’ai eu la chance aussi de m’entretenir avec certains auteurs des ouvrages parcourus et avec des spécialistes des questions que j’aborde :
– Jean-Jacques Glassner, historien spécialiste du monde mésopotamien et de l’écriture cunéiforme, directeur de recherche émérite au CNRS.
– Aline Hémon, professeur d’anthropologie, université Picardie-Jules Verne.
– Jean-Michel Hoppan, épigraphiste, ingénieur d’étude au CNRS.
– Martine Sin Blima-Barru, conservatrice du patrimoine, responsable du département de l’archivage électronique et des archives audiovisuelles, Archives Nationales.
– Geoffrey Tissier, ingénieur de recherche au LUTIN-Userlab, ergonomie, création d’interfaces innovantes, eyetracking et commande par le regard.

Je tiens à les remercier vivement pour leur générosité dans les échanges passionnants que nous avons eus et pour leur patience face à mes questions parfois si loin de la réalité de leur terrain.