— Portrait filmé
Bienvenue à Erewhon


Publié le






Pierre Cassou-Noguès, Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon présentent leur projet « Bienvenue à Erewhon», une mise à jour au XXIe siècle du roman visionnaire de Samuel Butler, Erewhon (anagramme de Nowhere), publié en 1872. Au fil des épisodes vidéos, ils documentent une ville située derrière les écrans et diffractée à travers les réseaux, partout et nulle part… Aventuriers à leur tour aux côtés de Samuel Butler, ils redécouvrent ce monde étrange qu’avait décrit l’explorateur britannique cent-cinquante ans plus tôt. Mais Erewhon a beaucoup changé : « L’automatisation a été poussée jusqu’à ses limites extrêmes. Le travail tel qu’on le connaît a disparu. Des usines produisent tout ce qui est nécessaire à la vie. La production, le stockage et la manutention sont externalisés dans des hangars à l’extérieur de la ville, sans humains. Des fermes cultivent et transforment les végétaux et les animaux. Des véhicules les livrent. Des logiciels optimisent le système. » Sans chercher à annoncer le futur, « Bienvenue à Erewhon » reflète les fantasmes actuels d’autonomisation des machines et l’imaginaire technologique contemporain.






Méryll Ampe, sculptrice de formation et artiste sonore, conçoit ses concerts comme une notion de « plan-séquence », révélant la composition immersive d’un espace. Son travail évolue à travers différents médiums auprès d’artistes, musiciens, chorégraphes, et vidéastes. Elle a réalisé la création musicale du projet « Bienvenue à Erewhon », dont elle proposait une interprétation live dans l’auditorium du Jeu de Paume.




Découvrez le projet « Bienvenue à Erewhon »
Plus d’infos sur : Espace virtuel du Jeu de Paume




Commentaires

Nous vous encourageons à publier des commentaires courts et à propos. Leur longueur ne doit pas exceder celle de l'article original. Les commentaires doivent être courtois et respecter l'avis des autres personnes engagées dans la discussion. Les commentaires sont soumis à modération, nous nous réservons le droit de supprimer ceux qui ne respecteraient pas ces quelques principes.