— Portrait filmé
Joséphine Jibokji présente : « De la cage au cadre »


Publié le

0 Partages





En dix films, Joséphine Jibokji propose un point de vue sur la création en huis clos dans le cinéma français des années 1960. Une programmation qui explore le désir de liberté et de création des personnages dans toute leur ambiguité. Les cadres, les décors, les psychologies rappellent constamment l’enfermement, les contraintes voire l’oppression, mais sont toujours l’objet de déplacements et de retournements pour trouver un autre ou un ailleurs. Au programme, Agnès Varda, Alain Resnais, Walerian Borowczyk, Henri-Georges Clouzot, Jacques Doniol-Valcroze, Charles Belmont, Pierre Étaix, Robert Enrico, Jean-Luc Godard et William Klein.



Joséphine Jibokji est maître de conférences en études cinématographiques à l’université de Lille. Ses recherches portent sur les interactions entre l’histoire de l’art et le cinéma de fiction. Elle est l’auteur de textes sur Alain Resnais, Jacques Tati, Jacques Demy et Yves Klein et a codirigé l’ouvrage Muséoscopies. Fictions du musée au cinéma (Presses universitaires de Paris Ouest, 2018). Après avoir soutenu une thèse d’histoire de l’art sur les objets fabriqués pour le cinéma français des années 1960, elle publie Objets de cinéma, essai sur les décors des films français des années 1960 (parution en mai 2019, INHA / CTHS).





Pour en savoir plus
Télécharger le programme
Les Objets de cinéma de Joséphine Jibokji

Commentaires

Nous vous encourageons à publier des commentaires courts et à propos. Leur longueur ne doit pas exceder celle de l'article original. Les commentaires doivent être courtois et respecter l'avis des autres personnes engagées dans la discussion. Les commentaires sont soumis à modération, nous nous réservons le droit de supprimer ceux qui ne respecteraient pas ces quelques principes.