— En images
Laura Henno : Outremonde


Publié le


Pendant quelques jours, Laura Henno a partagé des images de Slab City sur le compte Instagram du Jeu de Paume. Dans cette ville sans bâtiments, perdue dans le désert de Californie, l’artiste établit un dialogue avec une communauté incertaine, en marge du récit politique contemporain mais néanmoins emblématique d’une Amérique de pionniers. Dans cette rencontre, Laura Henno établit aussi une traversée dans le temps, travaillant la résonance avec quelques grands noms de la photographie américaine, tels Walker Evans, Dorothea Lange ou William Eggleston.






En plein désert de Sonoran au Sud de la Californie, Slab City est une « ville » qui n’apparaît sur aucune carte. À l’origine, la zone était occupée par une base militaire pendant la seconde guerre mondiale, avant d’être démantelée en 1956. Une poignée de soldats décidèrent de rester sur les ruines du camp, bientôt rejoints par quelques travailleurs venus pour les entreprises locales. C’est le début de ce lieu de campement qui accueille depuis plus de 50 ans les laissés-pour-compte. Un lieu où ceux qui souhaitent disparaître de la société viennent trouver refuge. Sans eau ni électricité, insoumis aux taxes ou à une quelconque loi, les résidents de Slab City ont complètement tourné le dos au rêve américain, choisissant de vivre dans le dernier territoire libre des États-Unis.

Slab City se situe dans un espace migratoire historique traversé par les populations mobiles qui ont bercé la culture nord-américaine : des pionniers aux hobos et aux travailleurs migrants qui se déplacent selon les saisons et les chantiers, en passant par les beatniks et les okies ou encore les fermiers du sud-ouest des États-Unis migrant vers la Californie dans les années 1930 en vue d’une vie meilleure. Ces réfugiés de la récession économique ont été photographiés par Dorothea Lange pour la Farm Security Administration pendant la Grande Dépression.

Ils trouvent un écho contemporain parmi la population de Slab City. Ainsi, depuis son origine jusqu’à aujourd’hui, le campement reflète une histoire migratoire américaine que j’explore dans ses formes actuelles et au travers de ses représentations historiques.



Laura Henno



Site officiel de l’artiste
Instagram / Suivre @jeudepaumeparis
Rédemption / Rencontres d’Arles
Dorothea Lange / une discussion dans l’exposition
« Summer Crossing » de Laura Henno

Commentaires

Nous vous encourageons à publier des commentaires courts et à propos. Leur longueur ne doit pas exceder celle de l'article original. Les commentaires doivent être courtois et respecter l'avis des autres personnes engagées dans la discussion. Les commentaires sont soumis à modération, nous nous réservons le droit de supprimer ceux qui ne respecteraient pas ces quelques principes.