— focus
Un parcours parmi « les choses » d’Albert Renger-Patzsch


Publié le


Sérgio Mah, commissaire de l’exposition « Albert Renger-Patzsch – Les choses » a souhaité proposer au Jeu de Paume « un parcours à travers les thèmes, les genres et les moments les plus importants de la trajectoire créative du photographe : depuis ses premières photographies de plantes jusqu’à la publication de son livre-phare, Le monde est beau en 1928, en passant par la période d’intense production dans la région de la Ruhr avec quelques-unes de ses plus célèbres photographies de sites urbains et industriels (architecture, machinerie, objets). Enfin, après son installation à Wamel, en 1944, Renger-Patzsch opère un retour à la nature et en particulier au paysage. Pour le magazine, Ève Lepaon et Cécile Tourneur, conférencières et formatrices au Jeu de Paume, ont préparé un aperçu du parcours commenté qu’elles réalisent dans l’exposition.






« Renger-Patzsch fut un photographe très prolifique et son œuvre traverse de multiples thèmes, typologies et genres. À une époque marquée par de profondes tensions politiques et de grands changements sociaux et économiques, le travail de Renger-Patzsch peut être perçu comme une plate-forme d’intersection entre la nature et la technologie, un moyen de réflexion sur les possibles liens et analogies entre un monde donné (la nature) et hérité (du passé, de la tradition) et l’inéluctable nouveau monde, transformé par l’homme, dont émergent les desseins de la culture moderne, urbaine et industrielle. » Sérgio Mah



Pour découvrir ou approfondir votre visite, participez aux Rendez-vous du Jeu de Paume : les mercredis et samedis à 12h30, une visite commentée de l’exposition est proposée sur simple présentation du billet d’entrée.




Exposition « Albert Renger-Patzsch. Les choses »
La sélection de la librairie
Table ronde “Il est inconcevable d’imaginer la vie moderne sans la photographie”