— Portrait filmé
Nicolás Muller. Traces d’un exil.


Publié le


Chema Conesa, commissaire de l’exposition “Nicolás Muller. Traces d’un exil”, et Ana Muller, fille de l’artiste et responsable de ses archives, présentent l’œuvre de cette grande figure de la photographie sociale hongroise, encore relativement méconnue en France. Cette exposition, organisée par le Jeu de Paume en collaboration avec la Ville de Tours, retrace le parcours de Nicolás Muller, photographe issu d’une famille juive, qui comme plusieurs de ses compatriotes et confrères – Eva Besnyö, Brassaï, Robert Capa, André Kertész et Kati Horna – a connu l’exil.

“Nicolás Muller (1913-2000). Traces d’un exil”
Nicolás Muller. La sélection de la librairie.