En images

Une visite de l’exposition « Société Réaliste : Empire, State, Building »




« Transitioners » est un “bureau de tendances politiques” créé par Société Réaliste en 2006, qui “transpose les principes du design prospectif du domaine de la mode à celui de la politique”. Il propose ici une “collection” intitulée Culte de l’Humanitée (Cult of She-manity), qui prend pour point de départ le drapeau du Brésil, représentant le ciel étoilé au-dessus de Rio de Janeiro la nuit de la proclamation de la République, et inspiré de la philosophie libérale et progressiste d’Auguste Comte. Le père du positivisme avait également conçu un calendrier exaltant la science et l’humanité, où chaque mois, semaine et jour porte le nom d’une personnalité ayant marqué l’histoire. Dans ce Panthéon, seuls 13 noms de femmes apparaissent…

Dans Culte de l’humanitée, afin de corriger ce déséquilibre, Société Réaliste superpose à ce calendrier un outil de mesure de l’espace “féminisé” : une carte du ciel de Paris, celle de la nuit du 5 au 6 octobre 1789, nuit révolutionnaire où les femmes de Paris ramenèrent sous leur contrôle le couple royal. Sur cette carte céleste est représentée une constellation imaginaire, recomposée à partir d’étoiles déjà catégorisées, qui correspondent toutes à un jour tutélaire féminin.

Agrandir l’image ci-dessus pour consulter la galerie commentée.

« Société Réaliste, Empire, State, Building »
1er mars – 8 mai 2011
au Jeu de Paume


Crédits : Courtesy des artistes © Société Réaliste. Photos : Adrien Chevrot Vues des expositions : © Jeu de Paume.

Liens

Site officiel de Société Réaliste
Société Réaliste : Empire, State, Building au Jeu de Paume
Catalogue de l’exposition

Jean-Baptiste et FerencFOCUS