— Regard
Leontine Coelewij présente “Shifting Sitting” d’Aernout Mik


Publié le


[stream flv=x:/lemagazine.jeudepaume.org/wp-content/uploads/video/REGARD/RegardsAernoutMik/LeontineCoelewijBD.flv img=x:/lemagazine.jeudepaume.org/wp-content/uploads/video/REGARD/RegardsAernoutMik/Capture Shifting.jpg embed=false share=false width=450 height=253 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false /]

Leontine Coelewij est commissaire de l’exposition “Aernout Mik, Communitas” avec Sabine Maria Schmidt et Marta Gili. Elle présente ici Shifting Sitting, l’oeuvre la plus récente de l’exposition, réalisée en 2011 et co-produite par trois institutions européennes : le Stedelijk Museum, Amsterdam, le Museum Folkwang, Essen et le Jeu de Paume, Paris.

Pour Leontine Coelewij, la vidéo a pris une importance croissante dans le travail d’Aernout Mik ces dix dernières années. Parallèlement, leur rapport au monde actuel semble de plus en plus manifeste.


Shifting Sitting illustre cette évolution. Inspirée des procès impliquant Berlusconi dans les années 1990, cette œuvre met en scène une « chorégraphie des relations de pouvoir », où les rôles sociaux semblent être parfaitement interchangeables : le personnage de Berlusconi passe du rang des accusés à la tribune des juges, des jeunes femmes immigrées troquent leurs uniformes de femme de ménage pour des robes de magistrats… Ce « jeu de rôle » où rien n’est jamais fixe reflète le regard d’Aernout Mik  sur le monde et la politique : dès lors que des personnes se regroupent en une entité collective, dès lors que se forme une communitas, toute stabilité disparaît. Shifting Sitting rend compte de ces rapports de force changeants, parfois dans un langage empreint d’une grande formalité, d’autres fois avec une forte charge émotionnelle.