—  La parole à…

Filipa Oliveira :
“Helena Almeida, l’intérieur
de l’extérieur de l’intérieur”.

En 1976, Helena Almeida se confectionne un costume blanc, fixe une toile vierge sur le devant, enfile le tout et déambule dans les rues. Cet acte donne lieu à une photographie qui montre l’artiste en mouvement, fixant l’appareil d’un air entendu mais consentant et avec un demi-sourire.

Burdeau-Seminaire-169bd

—  Rencontres

DES/CHAÎNES – Le séminaire

Formes et formats de la série télévisée contemporaine.
Un séminaire sous la direction d’Emmanuel Burdeau.

La télévision vit, depuis une quinzaine d’années, un âge d’or […]

Light

—  Entretiens

DES/CHAÎNES
Entretiens en série
par Emmanuel Burdeau

Comment regardez-vous les séries ? À quel rythme, à quelles heures, selon quels rituels les regardez-vous ? Pourquoi ces préférences ?

Capture-d’écran-2016-03-16-à-09.07.53

—  La parole à…

Marie Cordié Levy : “La chorégraphie autoportraitiste d’Helena Almeida”

Afin de voir dans quelle mesure le terme « autoportrait » s’applique à la photographie d’Helena Almeida, il convient de revenir sur les caractéristiques distinctives de l’autoportrait tel qu’il s’imposa dès l’invention du médium en 1839.

François Kollar, Mineurs. Nettoyage des lampes. Société des mines de Lens. Lens (Pas-de-Calais), 1931-1934. Photographie de François Kollar (1904-1979). Paris, BibliothËque Forney.

—  portraits filmés

François Kollar. Un ouvrier du regard.

Cette rétrospective est constituée d’un ensemble de 130 tirages d’époque dont certains inédits, et d’autres issus de la donation de la famille du photographe à l’État. Elle met en lumière le travail d‘un photographe qui a su révéler le monde du travail au XXe siècle.

© Edgardo Aragón

—  portraits filmés

Edgardo Aragón. Mesoamerica: The Hurricane Effect

Programmation Satellite 9 : une proposition de Heidi Ballet. Edgardo Aragón s’intéresse aux systèmes économiques et politiques mexicains et internationaux et met en lumière leurs effets sur certains groupes sociaux de son pays.

Capture-decran-2016-03-24-à-14.35.58

—  portraits filmés

Helena Almeida : Corpus

João Ribas et Marta Moreira de Almeida présentent l’exposition « Helena Almeida. Corpus » au Jeu de Paume. Comment donner corps à une œuvre et à une pratique radicale qui se déploient quotidiennement sur une cinquantaine d’années, jusqu’à aujourd’hui ?