—  Portfolios

“Matières”
de Juliana Borinski

Une proposition d’Hélène Giannecchini

—  Publication en ligne

Taryn Simon. Archives de la disparition. [4/4]

A Living Man Declared Dead And Other Chapters (2008 – 2011), analysée par Mirna Boyadjian

carnet de

—  Rencontres

Le séminaire photo 2015
Noelle Hoeppe (7/7)

Black & White, Blue Nudes, RX ONE, Blood, Red Fluids, White Fluids, Flesh, X 23… Michel Poivert et Noelle Hoeppe cherchent “la bonne fréquence” pour situer ses images sans en dévoiler tous les secrets.

—  La parole à…

Melody Davis : “L’androgynie et le miroir. Les photographies de Florence Henri.”

« Ce que révèlent les photographies de miroirs de Florence Henri, c’est un regard qui échappe systématiquement à toute définition, qui s’ouvre à l’espace et qui, en même temps, refuse de prendre position. »

Mroue-Focus2

—  Entretiens

MEETING POINT #9
Shelley Rice
& Rabih Mroué

The day after his new theater piece Riding on a Cloud was shown at MoMA, Shelley Rice talked with Lebanese artist, actor, and theater director Rabi Mroué, continuing her series of Meeting Points, now from New York…
Riding on a Cloud is based on Rabi Mroué’s brother, Yasser, and his personal experiences in the aftermath of[.….]

ARFocusb169

—  portraits filmés

Arin Rungjang

Erin Gleeson, commissaire de la 8e édition de la Programmation Satellite et Arin Rungjang présentent l’exposition “Mongkut” à la Maison d’Art Bernard Anthonioz.

LM169

—  Regards

Liliane Meffre présente trois photographies de Florence Henri

Liliane Meffre analyse trois œuvres de Florence Henri : son célèbre autoportrait de 1938, l’un de ses portraits de Fernand Léger (1934) et enfin une Composition Nature morte réalisée au début des années 1930.

Courtesy de l’artiste © 2014 Taryn Simon

—  Publication en ligne

Taryn Simon. D’une archéologie du social à une esthétique du dévoilement. [3/4]

À propos de An American Index of the Hidden and the Unfamiliar. Un essai de Mirna Boyadjian.

—  portraits filmés

Florence Henri.
Miroir des avant-gardes, 1927 – 1940.

Une exposition présentée par Cristina Zelich

—  Publication en ligne

LE VISAGE FLUCTUANT DES VICTIMES. IMAGES DE L’AFFLICTION AU CAMBODGE (1975 – 2003)

Par Vicente Sánchez-Biosca.

L’historien entreprend ici une analyse détaillée de la production puis de la migration des mug shots (clichés anthropométriques) produits par les Khmers Rouges au centre de torture et d’exécution S-21. Il examine notamment les mécanismes qui les ont produites et par lesquels l’acte photographique se révèle dans le cadre d’une séquence qui a laissé une trace dans la photo elle-même […]

—  portraits filmés

Vandy Rattana

L’artiste Vandy Rattana explique la démarche très personnelle, entourée de silences, qui l’a conduit à produire son œuvre MONOLOGUE, actuellement présentée au Jeu de Paume. Son film s’est tout d’abord appelé Raconte-moi ton histoire, s’adressant à la sœur aînée qu’il n’a jamais connue…

—  La parole à…

Vicente Sánchez-Biosca :
L’éloge de la terre

Historien du cinéma, Vicente Sánchez-Biosca s’intéresse depuis de nombreuses années aux rapports que le septième art entretient avec l’Histoire, à la construction et à la transmission de la mémoire collective par les images.

—  La parole à…

Adeena Mey : Dialogue avec Monologue

Notes sur Vandy Rattana et la question de l’art contemporain au Cambodge.

sémincine169

—  Rencontres

Séminaire “Cinéma
et contre-pouvoir”

Un séminaire dirigé par Marie-José Mondzain
et Jean-Michel Frodon

TSinnocentsexpo2

—  Publication en ligne

La puissance rédemptrice de l’image chez Taryn Simon [2/4]

Par Mirna Boyadjian
Avec le projet The Innocents, Taryn Simon explore le phénomène des erreurs judiciaires à travers le récit de 45 individus acquittés par la Justice américaine suite à des analyses d’ADN, prouvant leur innocence.

© Bruno V. Roels

—  Portfolios

“A palm tree
is a palm tree
is a palm tree”
de Bruno V. Roels

Une proposition
d’Hélène Giannecchini

—  Publication en ligne

“Le Miroir et l’identité de soi” par Diana C. du Pont [FR/EN]

Si, entre les mains de Florence Henri, le miroir est l’instrument idéalement adapté à la manipulation de l’espace et de la forme pour créer l’ambiguïté picturale, il fournit également le parfait outil pour l’analyse du moi.